Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Me Ludivine Détienne sera responsable de l'ombudsman de la santé et des institutions sociales valaisannes dès le 1er janvier 2018.

Etat du Valais

(sda-ats)

L'avocate Ludivine Détienne sera dès le 1er janvier 2018 responsable de l'ombudsman de la santé et des institutions sociales en Valais. Elle recueillera notamment les dénonciations des lanceurs d'alerte.

L'ombudsman "complète l'offre de médiation à disposition des patients et des employés des institutions sanitaires et sociales", a indiqué l'Etat du Valais jeudi dans un communiqué. Il comble également un vide en devenant l'interlocuteur de dernier recours pour les employés qui auraient dénoncé des dysfonctionnements sans être entendus par leur hiérarchie.

Ludivine Détienne recueillera les témoignages de manière anonyme et y donnera la suite qu'il convient. Les médiateurs de la santé publique nommés par le Conseil d'Etat lui seront rattachés.

En toute indépendance

Ludivine Détienne assumera sa nouvelle fonction parallèlement à ses activités d'avocate à Sion. Elle ne sera pas rattachée à l'administration cantonale et "travaillera en toute indépendance et dans le respect de la plus grande confidentialité", souligne l'Etat du Valais.

L'importance du rôle des lanceurs d'alerte avait été mis en évidence dans les affaires qui ont secoué l'Hôpital du Valais et le home de Vex. La mise sur pied d'une structure leur permettant de signaler des comportements inadéquats faisait partie des recommandations proposées par la Commission de gestion du Grand Conseil dans son rapport sur le home de Vex, où onze employés avaient déposé une plainte pénale contre X pour maltraitance envers des résidents.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS