L’aménagement de l’ensemble des espaces publics le long du Rhône, de Gletsch au lac Léman, a été confié à une entreprise lyonnaise. Le lauréat de ce concours international a été désigné à l’unanimité.

Le concours visait à définir l’aménagement des espaces publics vaudois et valaisans longeant le fleuve, sur ses deux rives, et ce sur environ 160 kilomètres. "Nous voulons rendre le fleuve à la population valaisanne, via des espaces dédiés", a rappelé mardi, en conférence de presse, le Conseiller d’Etat en charge du Département de la mobilité, du territoire et de l’environnement, Jacques Melly.

D'abord Viège et le Chablais

Intitulé Rhônature Parc Vallée 2050, le projet de l’agence française BASE veut "tenir compte de la transition écologique en cours, notamment du réchauffement climatique", précise l’un de ses directeurs associés, Bertrand Vignal.

La firme lyonnaise est la figure de proue d’une collaboration de divers acteurs français et suisses. Elle songe désormais à ouvrir une antenne de sa société dans notre pays afin de gérer ce nouveau mandat.

L'entreprise a été mandatée pour créer un plan-guide, véritable fil rouge du projet et pour matérialiser son concept sur les secteurs de Viège et du Chablais. Les futurs travaux pourraient démarrer respectivement dans cinq et dix ans.

Un récit commun

Le concept vise à aménager les berges, construire des belvédères et des espaces d’observation avec vue sur le fleuve, mais aussi faciliter l’accès au Rhône pour les citoyens. "L’idée, c’est de créer un récit commun, autour d’un imaginaire commun, le Rhône", résume Bertrand Vignal.

"Nous songeons à concevoir une sorte de grand parcours de 160 kilomètres en tenant compte aussi de l’existant, comme le patrimoine industriel". Ces aménagements seront réalisés en étroite collaboration avec les communes concernées.

Un élément bienveillant

"Nous en sommes aux esquisses, aux idées potentielles», précise le chef de l’Office cantonal de la construction du Rhône, Tony Arborino". "Cet après-midi (ndlr : ce mardi), nous allons rencontrer les lauréats, afin de peaufiner leur cahier des charges".

"Pour nous, le Rhône, n’est pas qu’un fleuve mais un espace singulier créé grâce aux nombreux affluents qui s’y déversent", poursuit Bertrand Vignal. "Au final, nous voulons que les citoyens considèrent le Rhône comme un élément bienveillant du paysage avec son rôle de climatiseur et d’anti-dépresseur".

Nouveaux chantiers

Les cinq meilleurs des treize projets déposés sont à découvrir jusqu’au 19 décembre, aux Arsenaux de Sion, puis dans diverses médiathèques du canton.

Parallèlement, le dossier de sécurisation du fleuve (Rhône 3), le plus important projet contre les crues du pays, se poursuit. Trois nouveaux chantiers vont démarrer cet hiver, à Granges, Massongex et à Sion. Celui de Viège se poursuit. Quelque 160 hectares y ont d’ores et déjà protégés.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.