Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Xavier Rosset et son ULM avant le départ pour le tour du monde.

Keystone/DOMINIC STEINMANN

(sda-ats)

Le Valaisan Xavier Rosset s'est lancé dans une nouvelle aventure: un périple de 400 jours en trois étapes en ULM, à la découverte du monde et de ses habitants. Il a décollé dimanche matin de l'aérodrome de Sion.

L'aventurier de 41 ans originaire de Verbier prévoit de parcourir 80'000 kilomètres et de traverser 50 pays. "Mon but est d'aller à la rencontre des gens, des différentes cultures, d'explorer la planète pour en ressortir une image positive", a-t-il indiqué à l'ats.

Le voyage se déroulera en trois étapes qui devrait s'étaler jusqu'à l'automne 2019. En hiver, son job d'instructeur de freeride rappellera Xavier Rosset en Suisse où il profitera de démarcher de nouveaux partenaires.

Des sauts de puce

France, Grèce, Egypte, Emirats arabes unis, Inde, Birmanie, Indonésie sont quelques-uns des pays que parcourra le Valaisan. N'ayant pas reçu d'autorisation de séjour pour l'Arabie Saoudite, il en traversera le territoire dans le délai imposé de moins de 72 heures, et il ne prévoit pas d'arrêt au Pakistan, "trop dangereux".

Pas fan de planning, Xavier Rosset ira en quelque sorte où le vent le mène avec son ULM pendulaire qu'il pilotera à vue entre le lever et le coucher du soleil. Avec une vitesse moyenne de 100 km/h, l'engin peut voler huit heures d'affilée si les conditions météorologiques le permettent. Mais le but est plutôt de faire "des sauts de puce" d'un endroit à un autre et de profiter "des imprévus" inhérents à ce type de périple et que Xavier Rosset affectionne tant.

ULM version tandem

L'ULM du Valaisan a été modifié régulièrement au cours des sept ans de préparation du voyage. Aujourd'hui, "c'est une machine qui n'existe nulle part ailleurs", sourit-il.

En 2015, le Conseil fédéral a assoupli l'interdiction des ULM qui était en vigueur depuis 1984. Pour l'engin de Xavier Rosset, l'Office fédéral de l'aviation civile a délivré une autorisation exceptionnelle de survoler le territoire suisse. Selon l'aventurier, l'envergure de l'expédition et sa valeur documentaire notamment ont joué en sa faveur.

En version tandem, son ULM possède une place pour le matériel de survie et de tournage. "Je pourrai aussi en profiter pour emmener faire un tour l'une ou l'autre personne que je rencontrerai durant l'expédition", se réjouit-il.

Amoureux de la vie

Ancien snowboarder professionnel, médaillé de l'Xtreme de Verbier, Xavier Rosset recherche constamment les défis et les sensations fortes. Il gagne ses galons d'aventurier il y a huit ans, lorsqu'il passe 300 jours en solitaire sur l'île déserte de Tofua, dans le Pacifique Sud, sans autre matériel qu'un couteau suisse et une machette.

L'imposant Valaisan d'un mètre nonante se dit "marié avec l'aventure" et "amoureux de la vie". Ses fans pourront suivre son périple chaque jour en direct via le site internet du projet.

www.flytheworld.ch

ATS