Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le vent attisait dimanche l'incendie sur l'île de La Gomera, aux Canaries, tandis qu'un autre foyer restait actif sur l'île de La Palma. Mais le feu qui a fait un mort samedi dans l'ouest de la péninsule ibérique était "stabilisé", selon les autorités.

A La Gomera, l'incendie "est entré dans le parc naturel de Garajonay", rare témoin de ce à quoi ressemblaient les forêts subtropicales méditerranéennes de l'ère tertiaire et classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, a déclaré à l'AFP une porte-parole du service d'urgence, Carmina Lorenzo.

Le relief, très raviné, de la zone touchée par le feu depuis samedi ainsi que le vent font que les pompiers "rencontrent plus de difficultés à La Gomera qu'à La Palma", où le feu s'est également déclaré samedi, indique le gouvernement régional dans un communiqué.

Les autorités n'ont pas encore fourni de chiffres sur le nombre d'hectares brûlés à La Gomera, où "environ 600 personnes" ont été évacuées.

Hydravions

A La Palma, "environ 1000 hectares" ont déjà été touchés et 70 personnes évacuées, selon le communiqué. Sur ses flancs est et ouest, l'incendie est "pratiquement" stabilisé, mais "les principaux problèmes" persistent sur le front et en queue d'incendie, précise le communiqué.

Deux hydravions, destinés à chacune des deux îles, devaient venir renforcer dimanche les effectifs déjà sur place, dont quatre hélicoptères à La Gomera et le même nombre à La Palma. "Un troisième hydravion arrivera plus tard", précise le gouvernement régional.

Des renforts ont été fournis dès samedi par l'Unité militaire d'urgence et l'île de Tenerife et d'autres, venus de Séville (sud) et de l'île de Grande-Canarie, les ont rejoint dimanche.

Hiver très sec

Par ailleurs, le feu de forêt qui s'était déclaré vendredi dans la région de l'Estrémadure, près de la frontière portugaise, faisant un mort, un militaire, et trois blessés, était stabilisé dimanche.

Le risque d'incendie est très élevé cet été en Espagne, où les sols sont desséchés après un hiver sans pluie, le plus sec depuis environ 70 ans.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS