Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le vent exceptionnellement fort qui a soufflé ce week-end a compliqué le travail des pompiers quand il n'a pas carrément provoqué les incendies. Tel fut ainsi le cas en Valais où des rafales de foehn ont fait tomber des lignes électriques qui ont causé des incendies.

Des feux de forêt ont éclaté samedi près de Martigny (VS) dans des zones inhabitées. Le premier incendie s'est déclaré dans l'après-midi dans un vallon surplombant Vernayaz et le second est survenu dans la nuit de samedi à dimanche entre Finhaut et Giétroz. Ils ont tous deux été maîtrisés, a indiqué la police cantonale.

Chute de lignes électriques

Les deux incendies ont été provoqués par des chutes de lignes électriques suite aux fortes rafales de foehn, a souligné Vincent Favre, porte-parole de la police valaisanne. La piste criminelle semble a priori exclue.

Les fortes rafales ont déraciné de nombreux arbres et endommagé plusieurs toits et lignes électriques dans le Bas-Valais et le Chablais. Des véhicules ont aussi subi des dégâts. De samedi à midi à dimanche à 09h00, plus de 80 appels sont arrivés à la centrale de la police, a indiqué cette dernière.

Le vent propage

Dans le canton de Fribourg, le vent n'a pas provoqué mais favorisé l'incendie qui s'est déclaré samedi en début d'après-midi dans une forêt de Plasselb. Les rafales ont ainsi propagé aux arbres voisins un feu de branchages qu'avait réalisé un paysan. Plus d'un hectare est parti en fumée et il a fallu l'intervention de deux hélicoptères, qui se sont ravitaillés en eau dans le Lac Noir voisin, pour maîtriser le sinistre.

Un agriculteur st-gallois s'est fait l'auteur de la même imprudence, le feu qu'il avait allumé vendredi s'étant réanimé sous l'effet du foehn samedi, a indiqué la police cantonale.

ATS