Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le vice-président des Maldives, Ahmed Adeeb, a été arrêté samedi. Il est accusé d'avoir comploté l'assassinat du président Abdulla Yameen, qui était sorti indemne fin septembre de l'explosion du yacht qui le transportait, a annoncé le ministre de l'Intérieur.

"Le vice-président est arrêté" et "accusé de haute trahison", a déclaré le ministre, Umar Naseer, sur Twitter. Le président Yameen avait nommé Adeeb, 33 ans, comme nouveau vice-président il y a trois mois, après avoir démis, également pour trahison, le vice-président avec lequel il avait été élu, Mohamed Jameel.

Le président, âgé de 59 ans, est sorti tiré indemne de l'explosion, survenue alors que le yacht approchait de la capitale de l'archipel, Malé, mais son épouse et deux conseillers ont été blessés. Les autorités ont parlé d'une tentative d'assassinat, commise alors que le chef de l'Etat rentrait aux Maldives après avoir effectué le pèlerinage à la Mecque en Arabie saoudite.

A la mi-octobre, le chef de l'Etat a limogé son ministre de la Défense, Moosa Ali Jaleel, dans le cadre d'une reprise en main consécutive à l'explosion. Deux responsables militaires ont également été arrêtés.

Les Maldives font face à d'importantes critiques internationales depuis la condamnation à 13 ans de prison de l'ancien chef de l'Etat Nasheed au terme d'un procès expéditif inéquitable, selon l'ONU.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS