Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Andermatt - La population d'Andermatt (UR) voit le méga-projet touristique du milliardaire égyptien Samih Sawiris plutôt d'un bon oeil. Mais elle redoute une explosion du coût de la vie et ne veut pas que la village se transforme en deuxième St-Moritz.
C'est ce qui ressort d'une étude réalisée par la Haute école de Lucerne. L'établissement a pour mission d'examiner jusqu'en 2020 les conséquences sociales, culturelles et économiques de la construction du complexe touristique.
L'étude révèle que l'euphorie dominait pendant la phase de planification du projet, ce qui n'est plus le cas maintenant que les travaux ont commencé. Aujourd'hui, la population exprime davantage ses craintes. Les personnes interrogées souhaitent surtout que leur commune puisse rester telle qu'elle est.
Certains disent ne pas se faire de souci. D'autres évoquent un départ d'Andermatt si la situation ne devait pas les satisfaire. Les jeunes attendent que le projet amène de nouvelles perspectives, mais se montrent en même temps les plus critiques, en particulier au sujet de l'impact sur la nature.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS