Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'auteur présumé de l'agression sexuelle commise sur une fillette de 11 ans en avril 2011 à Gland (VD) est sous les verrous. Ce Suisse de 63 ans a avoué. Il a été interpellé par la police genevoise qui recherchait un homme au comportement suspect dans les piscines du canton.

Dans un communiqué, la police cantonale genevoise précise mercredi que l'homme a été arrêté vendredi dernier. A la fin juillet, la brigade des moeurs avait été avisée du comportement suspect d'un sexagénaire dans les piscines publiques genevoises. Se faisant notamment passer pour un contrôleur du service d'hygiène, il tentait d'attirer des fillettes.

Grâce au portrait-robot diffusé à la suite de l'agression de Gland (VD), les policiers genevois ont identifié le suspect qu'ils venaient d'arrêter. Les investigations menées par leurs collègues vaudois ont permis de confirmer sa présence sur les lieux de l'agression de Gland au moment des faits, a indiqué de son côté la police vaudoise.

Suspect arrêté à tort

L'enquête se poursuit pour déterminer le déroulement exact des faits et savoir si cet homme a commis d'autres actes de même nature ou d'autres d'infractions. Elle est conduite par les inspecteurs vaudois et genevois.

Au début de cette année, la police avait cru à tort avoir arrêté le suspect, un Suisse détenu pour d'autres actes en France. Ce dernier a cependant été mis hors de cause peu après.

Le 14 avril 2011, la fillette avait été agressée dans un local technique de l'immeuble locatif de Gland où elle habitait. Des témoignages de personnes ayant aperçu le suspect près de l'immeuble ont permis de réaliser un portrait-robot un mois plus tard.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS