Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Argoviens et Zurichois désignent dimanche les deux derniers membres du Conseil des Etats, mettant ainsi un point final aux élections fédérales de 2015. Le PLR joue gros face à l'UDC en Argovie. Il part par contre favori à Zurich.

En Argovie, le président du parti suisse Philipp Müller aura de la peine à défendre le siège du parti. Egalement élu au National, il n'est arrivé qu'en troisième position au premier tour, loin derrière la sortante socialiste Pascale Bruderer, facilement réélue.

Philipp Müller a été devancé de près de 6000 voix par un autre conseiller national, l'UDC Hansjörg Knecht. La démocrate-chrétienne Ruth Humbel, également conseillère nationale, a terminé 4e, à plus de 37'000 voix du candidat de l'UDC. Tous trois sont en lice au second tour.

Il est difficile d'évaluer le rôle joué par l'accident de la circulation qui a impliqué Philipp Müller en août - une scootériste de 17 ans avait été grièvement blessée - dans son score décevant. Seule certitude, l'UDC argovienne a réalisé un raz-de-marée au Conseil national.

Hansjörg Knecht se trouve ainsi en ballottage favorable. Il a toutes les chances de ravir au PLR le fauteuil que ce dernier occupe depuis 1948 et de permettre à son parti de récupérer le mandat perdu en 2011.

PLR favori à Zurich

A Zurich, le candidat PLR, Ruedi Noser, part à l'inverse favori. Il n'a pourtant pas obtenu la majorité absolue au premier tour, battu par le socialiste Daniel Jositsch, élu d'emblée à la surprise générale.

Le conseiller national libéral-radical a devancé de 25'000 voix Hans-Ueli Vogt, député UDC au Grand Conseil et élu le 18 octobre à la Chambre du peuple. Le Vert Bastien Girod, également conseiller national, pointait en 4e position, à 68'000 suffrages de Ruedi Noser.

Bastien Girod est bien décidé à profiter de la lutte fratricide que se livrent le PLR et l'UDC dans ce second tour. Mathématiquement, il pourrait même y parvenir en mobilisant toute la gauche et les électeurs vert'libéraux derrière lui, dans un sursaut face au glissement à droite du Parlement.

Le PLR pourrait se retrouver dimanche soit le premier parti du Conseil des Etats, ex-aequo avec le PDC, soit seulement le troisième, derrière le PDC et le PS. Les 44 sièges déjà repourvus se répartissent pour l'heure ainsi: 13 PDC, 12 PS, 11 PLR, 5 UDC, un indépendant, un PBD et un Vert.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS