Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le président vénézuélien Hugo Chavez a dévoilé une image du visage du libérateur Simon Bolivar reconstitué par ordinateur à partir de ses ossements. "Vive Bolivar! Voici son visage!", s'est-il exclamé en dévoilant un portrait de plus d'un mètre de haut.

La cérémonie s'est déroulée au palais présidentiel de Caracas mardi afin de marquer les 229 ans de la naissance du héros indépendantiste sud-américain. Cheveux sombres, favoris fournis, peau claire et visage impassible, le visage de Simon Bolivar (1783-1830) ressemble aux peintures d'époque.

L'anthropologue légale Lourdes Pérez a expliqué avoir mené une "tomographie axiale du crâne" de Bolivar. Ce qui a déterminé "d'un point de vue scientifique le véritable visage du libérateur", né au Venezuela. Les restes du héros ont été exhumés en juillet 2010 afin de certifier qu'il s'agissait des siens, de déterminer les causes de sa mort en 1830 et de mieux les préserver.

Héros empoisonné ?

Hugo Chavez, à l'origine du changement du nom de son pays en République bolivarienne du Venezuela après son arrivée au pouvoir en 1999 (la monnaie locale est également le bolivar), a laissé entendre que le héros national aurait été empoisonné. Il a mis en doute la version officielle indiquant qu'il était mort de tuberculose dans la ville colombienne de Santa Marta.

Le président a ajouté que l'enquête sur les causes de la mort suivait son cours mais avait déjà montré qu'il "n'y a aucune trace de tuberculose" dans les restes de Bolivar.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS