Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Canada samedi, Finlande dimanche, le menu est copieux pour l'équipe de Suisse ce week-end à Paris dans le cadre du Championnat du monde. Les adversaires sont redoutables, mais il faudra des points.

La barre de la qualification pour les quarts de finale devrait se situer à douze points pour la Suisse. Un total qualificatif si la France ne gagnait que deux matches contre la Biélorussie et la Slovénie et atteignait les 11 points. La Norvège ne devrait pas monter à plus que 10 puisqu'il lui reste à affronter la Finlande, le Canada et la Biélorussie.

La sélection helvétique commencera son chemin de croix par le légendaire Canada samedi à 20h15. Début mai, les Suisses avaient pris une leçon (1-4) aux Vernets contre ces mêmes Canadiens. Le score était déjà de 0-3 après moins de 14 minutes. Si l'on excepte leur match difficile contre la France (3-2), les joueurs à la feuille d'érable se sont baladés dans ce Championnat du monde.

Bien sûr, la Suisse ne fête pas souvent un succès face à la patrie-mère du hockey. Le dernier fut un retentissant 4-1 à Mannheim en 2010 pour la prise de pouvoir de l'entraîneur Sean Simpson. Cette victoire avait été précédée par l'historique 2-0 du tour préliminaire des Jeux olympiques de Turin 2006 et les parades miraculeuses de Martin Gerber.

Schäppi incertain

Double tenant du titre, le Canada est venu à Paris avec de bons joueurs. Matt Duchene, Nate MacKinnon, Claude Giroux ou le dribbleur Mitch Marner sont des joueurs dominants de la NHL. Dès lors, que peut espérer la Suisse à part un miracle ? "Nous n'avons peur de personne, ce n'est pas la guerre, souligne Patrick Fischer. Pour les battre, nous avons besoin d'un jeu en supériorité numérique qui marche enfin et de jouer plus défensif dans notre zone. Un aspect que nous avons bien entraîné ce jour."

En attaque, Reto Schäppi, buteur contre la Novège et la Biélorussie, est incertain. L'attaquant des Lions de Zurich souffre d'une blessure sur le haut du corps et ne s'est pas entraîné ce vendredi.

Schäppi, qui formait une ligne efficace avec Almond et Rüfenacht, souffre visiblement du dos comme ce fut le cas pendant la saison de LNA. Si le Zurichois devait déclarer forfait, il serait sans doute remplacé par le Zougois Reto Suri, qui a été aligné aux côtés d'Almond et Rüfenacht pendant l'entraînement. Suri a été inscrit jeudi soir par Patrick Fischer en compagnie de Dominik Schlumpf. Ainsi plus aucun renfort d'Amérique du Nord n'est attendu.

De son côté, Raphael Diaz, qui n'avait pas terminé la partie contre la Biélorussie mercredi, s'est entraîné normalement vendredi. Il pourra être aligné ce week-end.

Dans les buts, Jonas Hiller devrait recevoir une nouvelle chance.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS