Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le fabricant de batteries vaudois Leclanché a reçu le soutien de ses principaux actionnaires pour renforcer son financement et son bilan. Recharge s'est ainsi engagé à convertir jusqu'à 17 millions de francs de son prêt en actions.

L'actionnaire Recharge a également accepté d'augmenter de 5 millions de francs le capital de croissance, en plus du prêt de 8 millions déjà annoncé, a indiqué jeudi Leclanché dans un communiqué.

Universal Holdings et Bruellan ont quant à eux accepté de restructurer et prolonger leurs prêts de respectivement 2 millions et de 750'000 francs, arrivés à échéance fin juin. Cela doit "permettre à Leclanché de disposer d'un capital supplémentaire de croissance à long terme afin de mettre en oeuvre son plan de croissance", a souligné la société yverdonnoise.

"Nous sommes satisfaits des progrès accomplis par Leclanché au cours des six derniers mois. La conversion d'un prêt aussi important en actions est le signe d'un engagement plus fort que jamais en faveur de la croissance de cette entreprise", ont indiqué Scott Macaw et Robert Robertsson, membres du conseil d'administration de Recharge.

Leclanché avait creusé sa perte nette l'an dernier à 25,7 millions de francs, contre un déficit de 13,6 millions en 2013. Le chiffre d'affaires consolidé avait chuté de 27,6% pour tomber à 10,8 millions de francs.

Après plusieurs années de difficultés, Leclanché a enregistré ces derniers mois plusieurs succès commerciaux, avec notamment une centrale électrique sur batteries pour l'île de la Graciosa, dans l'archipel des Açores. De même une centrale d'alimentation pour le plus grand ferry à propulsion électrique au monde au Danemark.

ATS