Navigation

Leclanché signe un accord de coopération avec Saint-Gobain

Ce contenu a été publié le 10 juin 2014 - 12:01
(Keystone-ATS)

Leclanché a signé un accord de coopération avec le groupe français de matériaux de construction et de distribution Saint-Gobain. En difficulté depuis plusieurs années, la société vaudoise spécialisée dans la production de cellules lithium-ion de grand format et de solutions de stockage d'énergie espère ainsi réduire ses coûts.

Leclanché va co-développer un nouveau séparateur polymère à base de céramique destiné aux batteries lithium-ion. S'il fait ses preuves, le groupe vaudois a indiqué qu'il "l'emploiera dans sa gamme de produits stationnaires et Saint-Gobain le commercialisera dans les autres marchés des batteries lithium-ion".

Dans le cadre du contrat de collaboration, Leclanché externalisera la production actuelle de son séparateur à Saint-Gobain. Le groupe, basé à Yverdon-les-Bains (VD), a déjà développé et breveté des séparateurs céramiques qui sont fabriqués dans son usine de Willstaett (D).

Pas de suppressions d'emplois

"Cette collaboration n'entraînera pas de suppressions d'emplois", a précisé à l'ats Pierre Blanc, directeur technique de Leclanché. Le groupe vaudois compte quelque 100 collaborateurs.

Leclanché est resté dans les chiffres rouges l'an dernier. Le groupe a toutefois légèrement réduit sa perte nette, celle-ci passant de 14,9 à 13,6 millions de francs. Le chiffre d'affaires consolidé a pour sa part diminué de 7,6% à 14,9 millions.

Saint-Gobain, leader mondial de l'habitat, a réalisé un chiffre d'affaires de 42 milliards d'euros (51,2 milliards de francs) en 2013. Le groupe français est présent dans 64 pays avec près de 190'000 salariés.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article