Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

LEM a pu continuer de profiter des améliorations des conditions du marché et du pic saisonnier dans le secteur des énergies renouvelables (archives).

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

LEM a vu son bénéfice net croître de 23% au premier trimestre de son exercice décalé 2017/2018 (clos fin juin), à 13,3 millions de francs. Le chiffre d'affaires du spécialiste genevois de la mesure des paramètres électriques a lui augmenté de 13,4%, à 75,9 millions.

"Lors du dernier exercice financier, nous avons constaté une amélioration des conditions du marché qui s’est poursuivie tout au long du premier trimestre de 2017/18", a relevé jeudi dans un communiqué le directeur général du groupe François Gabella.

Les entrées de commandes affichaient à fin juin une progression de 20,8% par rapport à la même période de l'exercice précédent, à 78,8 millions de francs. Au niveau opérationnel, la société, dont le siège se trouve à Fribourg, a dégagé un bénéfice avant intérêts et impôts (EBIT) en hausse de 19,2%, à 16 millions.

"Nos affaires en Chine ont bien récupéré après une année 2016 en demi-teinte, tandis que d'autres marchés asiatiques et européens ont progressé positivement", a détaillé François Gabella, précisant que le pic de vente saisonnier dans le secteur des énergies renouvelables avait contribué au fort résultat trimestriel.

Le groupe a rappelé qu'il prévoit le transfert de lignes existantes et nouvelles vers Pékin (Chine) et Sofia (Bugarie), ainsi qu'un engagement de ressources supplémentaires en recherche et développement (R&D) dans toute l'organisation.

ATS