Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les dirigeants d'economiesuisse et de Businesseurope se sont félicités mercredi à Genève des échanges économiques fructueux entre la Suisse et l'UE. Le directeur général de Businesseurope Philippe de Buck a affirmé que la Suisse est pour l'UE un partenaire de premier plan.

"Je suis là pour réparer une injustice des milieux européens à l'égard de la Suisse", a affirmé le dirigeant de Businesseurope, une organisation basée à Bruxelles qui regroupe 41 associations patronales dans 35 pays européens, dont economiesuisse, soit 20 millions d'entreprises.

L'Union européenne (UE) retire un excédent commercial de plus de 40 milliards d'euros par an (48 milliards de francs) de ses échanges avec la Suisse, a-t-il indiqué. La Suisse est devenue le 3e partenaire commercial de l'UE après les Etats-Unis et la Chine, avant des pays comme la Russie, le Japon et l'Inde, a ajouté Philippe de Buck.

Coopération dans le domaine de l'énergie

"C'est un fait trop souvent méconnu à Bruxelles et dans les institutions européennes", a constaté le directeur général de Businesseurope, en exprimant son soutien au développement de la coopération entre la Suisse et l'UE.

Philippe de Buck a insisté sur la nécessité de signer un accord entre l'UE et la Suisse dans le domaine énergétique. La Suisse représente 11% du commerce de l'énergie électrique de l'UE, a-t-il relevé, mais les investissements transfrontaliers sont entravés par l'absence d'accord bilatéral, a-t-il dit.

Le directeur général de Businesseurope a également plaidé en faveur du renforcement de la coopération entre la Suisse et l'UE dans le domaine de la recherche et du développement, pour l'offre de personnel qualifié et pour une nouvelle stratégie dans le domaine bancaire.

Le président de la direction d'economiesuisse Pascal Gentinetta a abondé, saluant comme un succès l'accord de libre-échange conclu entre la Suisse et l'UE il y a 40 ans, en juillet 1972. Il a appuyé la conclusion de nouveaux accords sectoriels entre la Suisse et l'UE, "malgré les différences institutionnelles" et "sans achopper sur des questions dogmatiques".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS