Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Comme cela s'était déjà produit par le passé, des punaises de lits ont été trouvées dans certains cantonnements (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Alors que les écoles de recrues ont débuté lundi, des punaises de lit ont été trouvées dans des dortoirs et sur des textiles utilisés par trois compagnies stationnées sur différents sites de Suisse romande. Des mesures de désinfection ont été prises.

Quelques recrues présentent des piqûres typiques de la punaise de lit, a indiqué le Département fédéral de la défense (DDPS). La santé des militaires concernés n'est pas en danger. Outre une hygiène corporelle rigoureuse, le nettoyage de tous les textiles est nécessaire.

Cette tâche est en partie effectuée par des unités spécialisées de l'école d'hôpital 41 à Moudon. Quant au traitement des locaux concernés, les travaux ont été confiés à des professionnels.

Pour éviter tout risque de contamination, il a été renoncé à titre préventif à déplacer l'école de recrues d'infanterie 3 à Bure (JU). En conséquence, la Journée des parents qui devait se tenir sur cette place d'armes a été annulée.

Environ 7300 recrues

Environ 7300 jeunes, dont 74 femmes, ont commencé lundi leur école de recrues. Ils sont 880 à accomplir leur service militaire d'une traite.

Avant le début de cette deuxième école de recrues de l'année 2016, 55 interdictions de convocation ont été prononcées. Le service spécialisé chargé des contrôles de sécurité évalue les risques présentés par les conscrits lors du recrutement.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS