Navigation

Les écoles rouvrent à Newtown - Le débat sur les armes s'intensifie

Ce contenu a été publié le 18 décembre 2012 - 22:20
(Keystone-ATS)

La plupart des écoles ont rouvert mardi à Newtown, au nord-est des Etats-Unis, alors que la ville continue à enterrer ses enfants massacrés dans une fusillade. En parallèle, le débat sur les armes s'intensifie dans le pays, le président Barack Obama se disant favorable à un projet de loi interdisant les fusils d'assaut.

L'école de Sandy Hook est restée fermée et pourrait le rester indéfiniment. Ses élèves seront accueillis dans un autre établissement.

Des mesures de sécurité supplémentaires ont été mises en place dans certaines crèches et écoles à travers le pays. Les obsèques de plusieurs des 20 enfants de 6 et 7 ans tués vendredi dernier étaient prévues dans la journée. L'enquête sur la tuerie prendra quant à elle encore des semaines, selon la police.

Mais la préméditation semble évidente. Le "New York Times" a affirmé, citant une source policière, qu'Adam Lanza avait effacé le disque dur de son ordinateur avant de commettre son affreux forfait, empêchant ainsi les enquêteurs d'y retrouver la moindre indication.

57% des Américains pour durcir la loi

Parallèlement, le débat sur les armes a encore gagné en intensité, en particulier sur l'opportunité de durcir la réglementation fédérale pour les fusils d'assaut, l'arme utilisée par Lanza. Le président Barack Obama "soutient activement" les efforts menés au Congrès pour ré-imposer une loi visant à interdire ce type d'arme, a indiqué son porte-parole Jay Carney.

Une proposition de loi de la sénatrice Dianne Feinstein devrait être présentée au Congrès dès sa reprise le 3 janvier. Elle entend interdire la vente, le transfert, la fabrication et l'importation d'une centaine de modèles d'armes d'assaut.

M. Carney a ajouté que M. Obama était également favorable à combler le vide juridique qui permet actuellement d'acheter des armes auprès de vendeurs privés (dans les foires aux armes par exemple) sans vérification préalable.

Dans un sondage CBS, 57% des Américains se sont déclarés favorables à un renforcement de la loi sur les armes à feu, le pourcentage le plus élevé depuis 10 ans.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.