Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La moitié des Suisses estiment que l'école les a bien préparés à la vie, selon un sondage réalisé auprès de 500 personnes. En revanche, ils ne sont que 35% à penser que les élèves actuels reçoivent un enseignement suffisant.

Environ deux-tiers des sondés ont un souvenir positif de leur scolarité passée, selon cette enquête menée sur Internet par l'unité suisse de Marketagent.com, une société de sondage autrichienne.

Près de 60% souhaiteraient que l'école actuelle accorde plus de poids aux compétences sociales. Leur deuxième exigence porte sur des compétences plus poussées en anglais, puis en informatique et en allemand.

Si l'on en croit ce sondage, les Alémaniques auraient une opinion plus positive du corps enseignant que les Romands. Alors que 70% estiment outre-Sarine que les professeurs s'engagent avec ferveur dans leur métier, ils ne sont que 50% en Suisse romande. Ils sont aussi plus à penser que l'enseignement n'est pas un travail facile (73% contre 54%).

ATS