Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les éditeurs romands résilient la CCT des journalistes

Les éditeurs romands de la presse écrite résilient la convention collective de travail (CCT) des journalistes. Pour éviter un vide conventionnel, l'association des médias privés romands MEDIAS SUISSES invite le syndicat Impressum à négocier une nouvelle CCT dès janvier.

"C'est la première fois que nous dénonçons une convention", a précisé mercredi à l'ats Daniel Hammer, secrétaire général de l'organisation. Les éditeurs romands invoquent un nouveau recul important des recettes publicitaires pour justifier leur décision. A cela vient s'ajouter une baisse de la vente au numéro.

La CCT connaît un seul barème de rémunération des journalistes, pour toutes les publications affiliées à MEDIAS SUISSES. Les salaires sont donc identiques à Sion, Neuchâtel, Fribourg, Delémont ou sur l'arc lémanique, poursuivent les éditeurs.

Les augmentations de salaire automatiques en fonction de l'ancienneté des journalistes deviennent difficiles pour beaucoup de titres affiliés à MEDIAS SUISSES. En 2010, les éditeurs avaient déjà tiré la sonnette d'alarme auprès d'Impressum.

52 membres

Les éditeurs romands restent toutefois attachés à l'instrument qu'est la CCT. "Son principe même n'est pas remis en cause par la décision du jour". Le texte actuel reste en vigueur jusqu'à fin 2012.

MEDIAS SUISSES comptent 52 membres allant de Tamedia à "La Gruyère" en passant par "Le Nouvelliste", qui appliquent la convention ou mieux. MEDIAS SUISSES regroupent aussi des membres associés dans ses rangs, qui n'appliquent pas la CCT, comme des sites Internet.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.