Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Grand Conseil valaisan a refusé jeudi une sensibilisation aux dialectes alémaniques sous forme de cours à option dans les écoles du secondaire II. Il n'a en revanche pas combattu la proposition d'introduire des cours de premiers secours à l'école primaire.

Selon les auteurs démocrates-chrétiens du postulat, les jeunes romands sont frustrés d'apprendre le "Hochdeutsch" à l'école pendant des années pour se retrouver face à du "Schwyzerdütsch" une fois franchie la Sarine. Pour y remédier, ils ont donc proposé des cours facultatifs de suisse allemand après l'école obligatoire.

"Une mission de plus pour l'école qui a déjà bien assez à faire!", ont rétorqué plusieurs députés, pour qui le choix du dialecte à apprendre pose également problème. A leur yeux, l'apprentissage de l'allemand et une immersion via des stages linguistiques doivent être privilégiés. Finalement, le parlement a classé l'intervention par 70 voix contre 33 et 7 abstentions.

Gestes qui sauvent

Le Grand Conseil valaisan a en revanche accepté sans opposition un postulat demandant l'introduction de modules de formation aux premiers secours dans les écoles. Portée par le PLR, la proposition recommande trois leçons de 30 minutes par année dès l'école primaire.

Selon les auteurs du postulat, dix écoles en Suisse, dont le cycle d'orientation d'Euseigne (VS), ont déjà accueilli un projet d'enseignement pilote initié par la Fondation suisse de cardiologie. Les élèves ont acquis les bases de la réanimation.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS