Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Och - Le Kirghizstan a validé une nouvelle Constitution, a annoncé la présidente par intérim, Rosa Otounbaïeva deux heures après la clôture des bureaux. Ce vote devrait l'aider à surmonter son instabilité politique et tourner la page sur les violences des derniers mois.
Près de 70 % des électeurs se sont rendus aux urnes, a indiqué la commission électorale. "A notre joie et notre étonnement, on ne nous a pas signalé d'incident grave", a déclaré le président de la commission, Akilbek Sariev. Les résultats provisoires sont attendus lundi matin, a-t-il dit, notant de son côté qu'il était "tôt pour dire que la nouvelle Constitution est adoptée".
Toutefois, les premiers résultats semblaient donner raison à la présidente. Le "oui" a obtenu 89,6 % des voix après le dépouillement des bulletins dans 44,37 % des bureaux de vote, selon le site de la commission.
Les électeurs devaient dire s'ils approuvent la nouvelle Constitution qui affaiblit considérablement le président au bénéfice du Parlement, afin d'éviter la concentration du pouvoir dans les mains d'une seule personne, et s'ils confirment Mme Otounbaïeva dans sa fonction actuelle jusqu'à la présidentielle d'octobre 2011.
Le président déchu, Kourmanbek Bakiev, a fui le Kirghizstan après le soulèvement du mois d'avril (87 tués), en raison de la dérive autoritaire et du népotisme ayant caractérisé son mandat. L'opposition s'était alors emparée du pouvoir et avait formé un gouvernement provisoire.
Plusieurs vagues de violences ont depuis ensanglanté le pays et les électeurs espèrent avant tout que la nouvelle Constitution apportera de la stabilité au pays.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS