Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Près de 170 élus étrangers sont recensés dans les communes helvétiques. Ils se trouvent à une écrasante majorité en Suisse romande. Rien d'étonnant à cela, quand on sait que sur les 600 municipalités qui accordent le droit d'éligibilité, 575 sont francophones.

Les petites et moyennes communes le répètent à l'envie depuis des années: trouver des citoyens désireux d'assumer des fonctions politiques constitue un défi permanent. Vu que les détenteurs du passeport à croix blanche ne se pressent pas au portillon, la solution pourrait venir des résidents étrangers, remarque Avenir Suisse sur la base d'une étude inédite.

Les expériences faites semblent en tout cas plaider pour cette variante. Aucune commune ayant octroyé le droit d'être élu à ses habitants allogènes ne le regrette ou n'envisage un retour en arrière. D'ailleurs, le nombre de municipalités comptant des étrangers dans des législatifs ou exécutifs ne cesse de croître.

Ces points doivent toutefois être tempérés, préviennent les auteurs. Car l'effectif total des mandats exercés par des étrangers demeure modeste en chiffres absolus.

Communes de moins de 5000 âmes

Dans les 317 communes qui ont répondu au sondage, 148 résidents non-helvétiques siègent dans un législatif, et 19 dans un exécutif. Leur nombre réel est bien entendu supérieur, vu que près de la moitié des localités offrant ce droit n'ont pas participé à l'enquête.

Les deux tiers des élus habitent dans des communes de moins de 5000 âmes. Et la grande majorité (13 sur 19) des membres d'exécutifs s'engagent dans celles dénombrant moins de 1000 personnes.

Contraignant en Suisse romande

Les 600 communes accordant ce droit regroupent plus d'un million d'habitants et se répartissent dans six cantons, soit Vaud, Fribourg, Neuchâtel, Jura, Grisons et Appenzell Rhodes-Extérieures. Une différence de poids existe: si les cantons alémaniques laissent la liberté aux localités d'octroyer ou non cette possibilité, les romands ne leur laissent pas le choix, comme l'indique l'hebdomadaire Domaine public lundi.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS