Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bâle - Pafums, après-rasage et autres savons peuvent contenir des substances odorantes allergènes qui ne sont pas déclarées sur les étiquettes. Des tests menés par les laboratoires cantonaux de Bâle-Ville et Argovie sur 50 produits ont révélé que la moitié d'entre eux présentaient des lacunes.
La moitié des échantillons testés proviennent de magasins d'ameublement qui vendent également des articles de toilettes et d'hygiène. Les autres sont des produits de petites marques suisses ou étrangères de bas de gamme, indique le laboratoire bâlois dans le rapport en ligne.
Vingt-cinq des produits testés contiennent au moins un parfum allergène dans une quantité obligeant sa déclaration, sans qu'il ne soit mentionné sur l'étiquette. Un produit ne contenait pas tous les allergènes qui étaient indiqués sur son emballage alors que les allergènes contenu dans un autre n'étaient pas ceux déclarés.
Le haut quota d'entorses s'explique par le choix d'échantillons "à risques": ce sont surtout des produits dont on soupçonnait de possibles manquements qui ont été analysés.
Les petits producteurs ont plus de peine que les multinationales a remplir les exigences. Seuls un tiers des producteurs suisses déclarent les allergènes correctement alors que cette proportion s'élève à la moitié chez les européens.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS