Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les évêques suisses ont donné jeudi le coup d'envoi aux commémorations de Vatican II. Durant trois ans, toute une série de manifestations revisiteront les décisions du Concile. Les questions de société, aujourd'hui très controversées au sein de l'Eglise, sont à l'ordre du jour.

Ce jubilé, qui a débuté dans l'Eglise de la Trinité à Berne où plus de 200 délégations diocésaines de toute la Suisse étaient présentes, est l'occasion de relire les décisions et intentions du Concile qui avait entamé ses travaux le 11 octobre 1962 pour trois ans. "Il y a beaucoup d'aspects du concile qui n'ont pas encore été réalisés", a relevé le président de la Conférence des évêques suisses (CES) Norbert Brunner.

Pour lui, l'esprit des réformes de Vatican II doit se poursuivre, sachant que l'adaptation est sans cesse nécessaire et jamais aboutie", a-t-il ajouté lors d'un point de presse.

Revivifier Vatican II

Dans leur message pour le début du jubilé, les évêques ont reconnu qu'"après l'euphorie des débuts, un désenchantement s'est fait jour". L'Eglise est en effet confrontée à de profondes mutations qui la remettent en question.

Aujourd'hui, l'institution doit donner une réponse à l'ordination des femmes, la communion aux divorcés, le rôle des laïcs et notamment des femmes dans l'Eglise, le partage de l'eucharistie avec les réformés. Ces questions émanent des prêtres eux-mêmes, à l'instar du comité alémanique qui a lancé une "initiative des paroisses" demandant un assouplissement.

Interrogé, Norbert Brunner a précisé que la CES n'avait pas pris de position sur ce texte. Du fait que les signatures ont été récoltées essentiellement dans les trois diocèses alémaniques, les trois évêques, Mgr Büchel (St-Gall), Huonder (Coire) et Gmür (Bâle) ont réagi de manière coordonnée pour leur région.

Norbert Brunner plaide pour plus de responsabilité de la part des évêques dans leur diocèse. "Les réformes viennent souvent de la base. Nous aussi évêques de Suisse avons envie de trouver des solutions, mais dans l'unité de l'Eglise", a-t-il déclaré.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS