Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les organisateurs des Journées littéraires de Soleure attendent jusqu'à 15'000 visiteurs durant le week-end.

KEYSTONE/ANTHONY ANEX

(sda-ats)

Les Journées littéraires de Soleure se sont ouvertes vendredi pour la 39e fois. Près de 70 auteures et auteurs, mais aussi traductrices et traducteurs, venant des quatre langues nationales, sont présents jusqu'à dimanche. Au menu: lectures, ateliers et concerts.

Au total, 15'000 visiteurs sont attendus. Côté francophone, le public peut rencontrer des auteurs romands comme la jeune Elisa Shua Dusapin, Catherine Safonoff ou Narcisse. Des écrivains français comme Shumona Sinha et Eric Chevillard sont aussi annoncés. Un hommage est en outre rendu à la Vaudoise Pascale Kramer, lauréate du Grand Prix suisse de littérature 2017.

Les prix Renfer, doté de 15'000 francs, et Alpha (8000 francs), sont remis à leurs lauréats respectifs, le Neuchâtelois Jean-Bernard Vuillème et la franco-coréenne installée en Ajoie Elisa Shua Dusapin. Ces prix sont décernés par la Commission intercantonale de littérature de Berne et du Jura.

La musique a aussi voix au chapitre. Le collectif romand L'AJAR propose une performance rendant hommage à l'écrivaine Esther Montandon.

Côté germanophone, des poids lourds helvétiques comme Lukas Bärfuss et Alex Capus font le déplacement. Le Prix littéraire de Soleure est remis le dernier jour du festival à l'écrivaine et traductrice hongro-allemande Terézia Mora. Ce prix doté de 15'000 francs récompense un auteur de langue allemande.

www.literatur.ch/fr

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS