Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Dublin - L'Irlande a levé les restrictions imposées au trafic aérien mais a souligné que le nuage de cendres qui évolue au sud de l'Islande menace toujours de perturber les vols. Six aéroports, dont celui de Shannon, devaient rouvrir progressivement ce vendredi matin.
Jeudi soir, l'Autorité irlandaise de l'aviation (IAA) avait annoncé la troisième fermeture partielle en trois jours de l'espace aérien national. La perturbation, qui concernait les aéroports de Shannon, Donegal, Sligo, Knock, Galway et Kerry, était initialement prévue jusqu'à 14h00 vendredi. L'aéroport de Dublin, lui, n'a pas été frappé par la mesure.
"Si les vents du nord maintiennent la majeure partie du nuage au large au-dessus de l'Atlantique, l'augmentation de la superficie couverte par le nuage continue de présenter un risque, notamment si les vents changent de direction", a indiqué l'IAA.
Le nuage de cendres perturbe les vols au départ et à destination de l'Irlande depuis mardi mais il a commencé à s'éloigner jeudi vers le large. Les survols de l'Irlande en provenance de Grande-Bretagne et d'Europe continentale n'ont pas été interdits et les restrictions imposées en Grande-Bretagne, où les aéroports écossais avaient été fermés, ont été levées jeudi.
Une partie du trafic aérien européen, notamment en Scandinavie et en Europe du Nord-Ouest, a été immobilisée en avril du fait du nuage de cendres dégagé par une éruption volcanique majeure en Islande. Près de 100'000 vols ont alors dû être annulés.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS