Toute l'actu en bref

L'album "Views" du rappeur canadien Drake a été le plus écouté en streaming l'an dernier aux Etats-Unis (archives).

KEYSTONE/AP Invision/SCOTT ROTH

(sda-ats)

Les abonnements aux sites d'écoute en ligne, ou streaming, ont plus que doublé aux Etats-Unis en 2016. Ils alimentent la solide croissance de l'industrie musicale malgré l'inexorable chute des ventes d'albums, selon des données publiées lundi.

La consommation totale de musique aux Etats-Unis, le plus grand marché au monde, a cru de 4,9% en 2016, emmenée par le streaming, a rapporté la société spécialisée BuzzAngle Music.

Selon ces chiffres, de plus en plus de personnes payent des abonnements sur les sites comme Spotify, Apple Music ou Tidal, au lieu de choisir les offres gratuites, financées uniquement par la publicité, dans le collimateur des maison de disques.

Les internautes américains ont effectué plus de 191 milliards de chargements musicaux en 2016, via des abonnements aux sites de streaming, soit une augmentation de 124,3% par rapport à 2015. Plus de 76% des chargements en streaming l'ont été via des abonnements payants, contre 62% l'année précédente.

Effondrement des ventes d'albums

Les ventes d'albums, par téléchargement ou dans les bacs, se sont quant à elles elles effondrées en 2016. Les ventes de vinyles, qui ne représentent qu'une part marginale du marché, ont toutefois cru de 26%.

L'album "Views" du rappeur canadien Drake a été le plus écouté en streaming, tandis qu'en ventes directes, "25" de la chanteuse britannique Adèle arrive en tête.

ATS

 Toute l'actu en bref