Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le nombre d'accidents de montagne a augmenté au 1er semestre 2011, en raison notamment d'un printemps très ensoleillé. On a dénombré 28 décès de randonneurs en altitude, contre 21 pour la même période en 2010. Trois quarts des personnes décédées ont plus de 50 ans.

Le nombre d'accidents de randonneurs en montagne s'est élevé à 325 sur les six premiers mois de 2011, contre 215 un an auparavant, a indiqué dimanche à l'ats Ueli Mosimann du Club alpin suisse, confirmant une information de la "SonntagsZeitung". Pour le second semestre, une hausse des accidents est également attendue.

Les chiffres du sauvetage en montagne restent provisoires et devront être encore analysés, souligne M. Mosimann. Car par exemple, une personne qui fait une crise cardiaque sur une terrasse d'un restaurant de montagne figure dans ces données, bien qu'il ne s'agisse pas d'un randonneur de montagne.

Les personnes âgées sont toujours plus victimes d'accidents de montagne mortels. Les plus de 50 ans représentent les trois quarts de ces décès. Cela s'explique par le fait que les seniors manquent souvent d'exercice et se surestiment parfois, selon Ueli Mosimann.

ATS