Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'heure de la fin a bientôt sonné pour Swissmetal. Alors que le groupe métallurgique soleurois en grandes difficultés s'est encore enfoncé dans le rouge l'an passé, il va demander lors de la prochaine assemblée générale à ses actionnaires de liquider la holding chapeautant ses activités.

En cas de feu vert des actionnaires le 28 juin prochain à Dornach (SO) à la liquidation de Swissmetal Holding, l'opération doit permettre de valoriser au mieux les actifs de la société et d'en transférer le produit vers la filiale Swissmetal Industries, a précisé le groupe.

Cette unité, au bénéfice d'un sursis concordataire jusqu'au 21 septembre, regroupe les activités industrielles, avec les sites de Dornach (SO), Reconvilier, dans le Jura bernois, Lüdenscheid, en Allemagne et Hong Kong. Des entreprises pour lesquelles le groupe poursuit sa quête d'acquéreurs.

Sans surprise, l'annonce s'est traduite par l'effondrement du titre Swissmetal à la Bourse suisse. Vers 10h00, l'action du groupe soleurois dégringolait de 51,49% à 0,69 franc, après avoir atteint un plus bas à 0,40 franc, dans un marché élargi Swiss Performance Index (SPI) en hausse de 0,96%.

Lourde perte en 2011

Dans son rapport annuel, dont la publication a été reportée à plusieurs reprises, le groupe spécialisé dans les métaux et alliages non ferreux se dit dans l'impossibilité de communiquer des informations quant à ce processus de vente. Il note toutefois que les discussions avec les intéressés, dont l'identité n'est pas révélée, progressent.

Quant à l'exercice 2011, celui-ci s'est achevé sur une perte nette de 81,6 millions de francs, près de quatre fois plus que celle de 21,8 millions subie l'année précédente. Les ventes nettes ont plongé à 166,6 millions, soit 92,8 millions de moins.

Le résultat opérationnel (EBIT) s'est aussi fortement détérioré, avec à la clef une perte de 56,5 millions de francs, après un montant négatif à hauteur de 19,4 millions en 2010.

ATS