Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les administrations ont du mal à passer au numérique pour des questions de coûts et de perfectionnisme (photo symbolique).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Les administrations suisses peinent à se mettre au numérique. En cause: les coûts et le perfectionnisme helvétique, selon une étude.

La numérisation des administrations est un véritable défi que doivent relever les milieux politiques, la société et l'économie, soulignent la Haute école zurichoise de sciences appliquées (ZHAW) et la société de conseils et d'audit comptable KPMG dans une étude publiée jeudi, intitulée "administration numérique".

Le retard pris actuellement dans la numérisation peut à terme jouer un rôle négatif dans la compétitivité et la marge de manoeuvre financière de la Suisse. Dans les administrations, la numérisation doit faire face à des obstacles plus importants que dans l'économie, notamment à cause du financement.

Investissements

Le passage au numérique nécessite d'abord d'importants investissements. Les économies que permet la numérisation ne sont réalisées que plus tard. C'est pourquoi beaucoup d'idées de projets font souvent face à des résistances, souligne l'étude.

Le deuxième gros obstacle à la numérisation réside dans le perfectionnisme helvétique. Trop souvent, on cherche à numériser toutes les variantes possibles d'un processus. Les projets deviennent ainsi extrêmement lourds et leur mise en application est freinée ou échoue totalement.

Les auteurs de l'étude font des recommandations pour accélérer le passage au numérique. Il faut prioritairement mettre en place une stratégie coordonnée de numérisation. Le cadre légal ne doit pas être un frein, mais il doit garantir en tout temps la protection des données.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS