Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pour les femmes, un verre ça va, deux verres, bonjour les dégâts (archives).

KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE

(sda-ats)

Les Suisses doivent faire plus attention avec l'alcool. La Commission fédérale pour les problèmes liés à l'alcool a revu ses repères à la baisse: pas plus d'un verre pour les femmes, deux pour les hommes, et plusieurs jours d'abstinence par semaine pour tous.

La consommation d'alcool représente des risques pour la santé, et les effets dépendent souvent des quantités ingérées, rappelle vendredi l'Office fédéral de la santé publique dans un communiqué. Les individus ne sont pas égaux devant le problème, mais les derniers développements scientifiques ont amené la commission à faire des recommandations plus restrictives.

La limite de deux verres par jour, posée pour les hommes adultes en bonne santé, constitue un verre de moins que le repère de 2015. Les femmes ont elles droit à deux fois moins et doivent se contenter d'un seul verre.

Pas plus cinq verres

Un excès exceptionnel ne devrait pas aller au-delà de cinq verres pour Monsieur, quatre pour Madame. Une telle dose modifie le temps de réaction ainsi que la psychomotricité et relève nettement les risques d'accidents ou de maladie.

Pour des raisons de santé, les enfants et les adolescents ne devraient pas boire d'alcool du tout. Cette recommandation n'a pas changé. La consommation régulière d'alcool augmente le risque d'habitudes problématiques et affecte le développement du corps et du cerveau.

Eviter les cuites

Plus souvent victimes d'accidents et de blessures, les jeunes adultes devraient boire le moins souvent possible et à petites doses. "Les ivresses ponctuelles, en particulier, sont à éviter", maintient la commission.

L'abstinence totale reste de mise pour les femmes enceintes et celles qui allaitent. Si une mère boit tout de même en période d'allaitement, elle devrait attendre au moins deux heures avant de nourrir son enfant.

Rien de nouveau pour les personnes âgées. La quantité d'eau dans le corps diminuant avec le vieillissement, l'alcool se dilue dans une moindre quantité d'eau et les seniors sont plus sensibles à ses effets. Ils devraient faire encore plus attention à leur consommation pour éviter les accidents notamment.

Chacun doit de toute façon adapter sa consommation à son état de santé physique et psychique. L'attention et la capacité de réaction déclinent déjà après un verre d'alcool. Il faut donc éviter d'en boire avant toute activité exigeant une grande concentration, notamment pour prendre le volant, travailler ou faire du sport.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS