Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Kingston - La police et l'armée jamaïcaines ont pris d'assaut un quartier de Kingston, échangeant des tirs avec les hommes de main d'un baron de la drogue. Au moins 60 personnes, des civils pour la plupart, ont été tuées. La police a précisé avoir arrêté 211 personnes.
Les forces de l'ordre ont donnée l'assaut pour s'emparer d'un parrain présumé de la drogue au coeur de la capitale. Une cinquantaine de corps ont été amenés à bord de deux camions à la morgue de l'hôpital public de la capitale, a déclaré du personnel hospitalier. Une journaliste de l'AFP a en outre constaté la présence des corps d'au moins douze civils dans un troisième convoi.
Les violences semblaient s'étendre dans la capitale au-delà du quartier de Tivoli Gardens, fief du "parrain" Christopher "Dudus" Coke. Les Etats-Unis réclament l'extradition de ce dernier pour trafic de drogue.
Le gouvernement a décrété dimanche l'état d'urgence dans deux quartiers de la capitale où cinq postes de police ont été visés par des tirs ou incendiés. Plusieurs cas de pillages et de vols de voitures ont été rapportés.
Des rapports encore non confirmés font état du bombardement du quartier de Tivoli Gardens par des hélicoptères de l'armée. On pense que c'est dans ce secteur que se cache Christopher "Dudus" Coke.
Les tensions ont commencé dans le courant de la semaine dernière, lorsque Bruce Golding a annoncé le lancement d'une procédure d'extradition contre Coke. Les Etats-Unis veulent le juger pour trafic de cocaïne et d'armes.
Selon la justice américaine, Coke est le chef du gang "Shower Posse", responsable de plusieurs centaines d'assassinats lors des guerres entre cartels des années 1980.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS