Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sans aide étatique ou d'instituts privés, 1,3 million de personnes vivraient sous le seuil de pauvreté en Suissse (photo symbolique).

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

Près de 600'000 personnes vivent dans la pauvreté en Suisse. Sans les aides sociales, elles seraient plus de deux fois plus nombreuses.

L'Office fédéral de la statistique (OFS) a calculé la proportion de la population touchée par la pauvreté si, mis à part l'AVS, aucune aide sociale n'était versée. En 2015, cela aurait été le cas pour 1,3 million de personnes, soit 15,9%, indique mardi l'OFS dans un communiqué. Cette année-là, 570'000 personnes (7%) vivaient sous le seuil de pauvreté, soit avec 2239 francs pour un célibataire et 3984 francs pour un couple avec deux enfants.

Les couples avec des enfants de moins de trois ans ou avec trois enfants ou plus bénéficient le plus des transferts sociaux. Sans ces aides, 18% de ces familles seraient considérées comme pauvres, soit deux fois plus que les ménages sans enfants (7,7%). Le taux de pauvreté effectif de ces deux types de ménages est de 4%.

Grâce aux aides sociales, le taux de pauvreté est également fortement diminué pour les familles monoparentales, les chômeurs et les étrangers. Ces groupes restent toutefois les plus touchés même après le versement des subsides.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS