Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

A peine plus d'un quart des Allemands pensent que la Grèce devrait rester dans la zone euro, selon un sondage publié lundi. La même question a été posée à des Italiens et des Espagnols, qui ont des sentiments très différents par rapport à la situation de la Grèce.

Selon ce sondage effectué en Allemagne, en Italie, en Espagne, en France et en Grande-Bretagne par l'institut Harris pour le quotidien "Financial Times", 54% des Allemands sont contre un maintien de la Grèce dans l'euro, contre 21% des Italiens et 27% d'Espagnols. Un millier d'adultes ont été sondés dans chaque pays.

La chancelière allemande Angela Merkel est confrontée à une forte réticence de son opinion publique face à l'octroi éventuel d'un délai supplémentaire à Athènes, qui doit réduire ses dépenses d'environ 12 milliards d'euros sur les deux prochaines années afin de satisfaire aux conditions de ses créanciers internationaux.

Près de la moitié (49%) des Allemands jugent que la Grèce ne sera pas capable de se réformer suffisamment pour ne plus avoir besoin d'un soutien financier de l'Union européenne, contre 12% des Italiens et 30% des Espagnols, toujours selon le sondage Harris.

Les sentiments des Français et des Britanniques se rapprochent de ceux des Allemands, même s'ils sont moins marqués. La sortie d'Athènes de l'euro fait 29% d'indécis en France et 43% en Grande-Bretagne.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS