Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Près d'un milliard de francs doit être débloqué pour adapter l'axe ferroviaire du Gothard au transport de semi-remorques d'une hauteur de 4 mètres. Le Conseil fédéral a mis vendredi cette proposition en consultation pour renforcer le transport combiné à travers les Alpes. Il prévoit de financer des travaux en Italie.

Les aménagements requis pour le corridor de 4 mètres sur l'axe Bâle-Gothard-Chiasso coûteraient 940 millions de francs. Les travaux les plus importants sont prévus pour le tunnel du Bözberg, en Argovie. Il faut également adapter plusieurs tunnels courts, certains abris de quais et la caténaire.

Sur l'enveloppe globale, 230 millions sont prévus pour financer des travaux côté italien, sur la ligne d'accès de Chiasso-Milan et celle de Luino. Une déclaration d'intention doit être signée avec le ministère italien des transports.

Ces travaux côté italien sont prévus pour que les semi-remorques puissent être transportées non seulement de frontière à frontière, mais aussi de terminal à terminal. La déclaration d'intention réglera aussi la création de capacités supplémentaires de terminaux dans la région de Milan. Les milieux intéressés ont trois mois pour se prononcer.

Plus d'argent que prévu au rail

Pour le financement, le Conseil fédéral part du principe que le Parlement va accorder plus d'argent au rail que prévu initialement. A l'heure actuelle, le projet Financement et aménagement de l'infrastructure ferroviaire (FAIF) est doté de 3,5 milliards de francs pour l'étape allant jusqu'à 2025.

Mais les discussions en commission laissent présager que le Parlement portera cette enveloppe à 6 milliards, a indiqué à l'ats le porte-parole de l'Office fédéral des transports Andreas Windlinger. Le Conseil fédéral compte par conséquent sur cette augmentation de moyens pour financer indirectement et partiellement également le corridor de 4 mètres sur l'axe du Gothard.

La ministre des transports Doris Leuthard avait toujours plaidé pour une première tranche à 3,5 milliards. C'est toujours le cas, souligne M. Windlinger, mais le Conseil fédéral fait preuve de "réalisme".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS