Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Parlement russe a approuvé à une large majorité vendredi l'interdiction faite aux citoyens américains d'adopter des enfants russes. Le législatif a réagi à une loi américaine qui punira les Russes accusés de violations des droits de l'homme.

La chambre basse de la Douma (Parlement russe) a voté à 420 voix contre sept en faveur de ce projet de loi. Celui-ci sera présenté au Sénat pour approbation la semaine prochaine puis soumis à l'aval du président Vladimir Poutine.

Cette disposition sur l'adoption a été ajoutée à une proposition de loi, votée le 14 décembre, qui prévoit d'interdire l'entrée en Russie aux Américains qui violent les droits des Russes à l'étranger et de geler leurs actifs. Le texte prévoit en outre la possibilité d'interdire les groupes politiques et des groupes de pression recevant des financements américains.

Ce projet de loi se veut aussi une réponse à la promulgation de la liste "Magnitski" aux Etats-Unis et porte le nom de Dima Iakovlev, un enfant russe mort aux Etats-Unis en 2008 oublié par sa mère adoptive américaine dans une voiture en pleine chaleur.

L'ombre de Magnitski

D'autres cas d'enfants maltraités par leurs parents adoptifs aux Etats-Unis ont été très médiatisés ces dernières années en Russie.

Le président américain Barack Obama a promulgué vendredi dernier la "loi Magnitski", laquelle interdit l'entrée aux Etats-Unis et prévoit de saisir les biens de responsables russes impliqués dans la mort en prison en 2009 à Moscou du juriste russe Sergueï Magnitski, ou dans d'autres violations des droits de l'homme.

M. Magnitski était mort en détention préventive, victime de violences et privé de soins. Il avait été arrêté une année auparavant après avoir dénoncé une gigantesque machination financière ourdie par des membres du ministère russe de l'Intérieur.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS