Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les animaux importés dans le canton de Vaud sont plus nombreux

Jacqueline de Quattro au Forum de la Societé vaudoise pour la protection des animaux.

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

Le canton de Vaud enregistre une hausse constante du nombre d'importations illégales d'animaux de compagnie. Neuf cas avaient été recensés en 2010 contre 88 en 2015. Plus de 90% de ces importations concernent des chiens.

Les animaux importés de manière illicite remplissent rarement les exigences sanitaires. Beaucoup ne sont, par exemple, pas ou mal vaccinés contre la rage et représentent un "risque non négligeable" de réintroduction de cette maladie en Suisse, indique vendredi le Département du territoire et de l'environnement.

A la veille des vacances d'été, et au lendemain de la remise en liberté du cygne "Nelson", la conseillère d'Etat Jacqueline de Quattro a convié la presse dans un refuge lausannois pour évoquer la situation de ces animaux importés. Outre les maladies, ces derniers ont souvent été victimes de maltraitances.

Appât du gain

La plupart d'entre eux proviennent de filières qui cherchent à tirer un profit financier de ce trafic. Elles ne se soucient guère du bien-être des animaux et leur offrent des conditions d'élevage et de détention précaires, déplore le communiqué.

Mal socialisés, ces animaux peuvent être difficiles à socialiser par leurs maîtres. Ils peuvent en outre être en mauvaise santé, poussant leurs propriétaires à les donner à des refuges dont les effectifs augmentent constamment.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.