Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tennis - L'Argentine est toujours en vie à Séville. Les Sud-Américains ne sont plus menés que 2-1 par l'Espagne en finale de la Coupe Davis.
David Nalbandian et Eduardo Schwank ont maqué le point de l'espoir en remportant le double. Ils se sont imposés 6-4 6-2 6-3 devant Feliciano Lopez et Fernando Verdasco. Deux mois après avoir été fessés en demi-finale par le double français Llodra/Tsonga (6-1 6-2 6-0), le Madrilène et le Valencien ont, une fois de plus, été à côté de leur sujet. Ils ont concédé à cinq reprises leur engagement dans un match qui fut bien trop vite à sens unique. Après avoir signé le premier break du match au troisième jeu, les Argentins ont eu le bonheur de ravir le service adverse d'entrée de jeu dans les deux autres sets.
Malgré le naufrage de son double, l'Espagne demeure en position de force. Il reviendra à Rafael Nadal de conclure. Le sextuple Champion de Roland-Garros ne devrait pas faillir face à Juan Martin del Potro.
Battu vendredi soir par David Ferrer après un marathon de 4h46', Del Potro n'aura sans doute pas les jambes pour s'opposer à Rafael Nadal, qui fut impérial lors de son premier simple contre Juan Monaco. Une seule statistique démontre l'ampleur de la tâche qui attend le no 1 argentin: Rafael Nadal a gagné 66 des 67 matches de sa carrière sur terre battue au meilleur des cinq sets ! Sa seule défaite fut ce huitième de finale perdu à Roland-Garros en 2009 contre Robin Soderling.
Si l'impossible devait se produire - une défaite de Nadal -, l'Espagne pourra encore compter sur David Ferrer pour gagner ce troisième point dans le dernier simple qui devrait l'opposer, s'il revêt un véritable enjeu, à Nalbandian. On rappellera enfin que l'Espagne est invaincue sur ses terres depuis avril 1999.

ATS