Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Selina Büchel, Mujinga Kambundji et Kariem Hussein ont tous le sourire avant le meeting de Zurich. Car après le Weltklasse, ce sont les vacances pour les athlètes.

C'est la quille! Pour la plupart des athlètes et en particulier les Suisses, le meeting Weltklasse sonne comme la dernière semaine de cours. La saison a été longue et chargée, avec les Championnats d'Europe et les Jeux, mais il sera bientôt temps de respirer. Il y a encore Bruxelles dans huit jours pour clore officiellement la Ligue de diamant, toutefois tous ne seront pas du voyage dans la capitale belge.

Alors on se réjouit de se produire devant son public, mais on pense déjà à quel maillot de bain on va emporter dans sa valise. C'est en tous les cas ce qui transpire des propos de Kariem Hussein: "J'ai un ami qui se marie aux Etats-Unis et je vais en profiter pour passer quelques jours de vacances. Après ce sera la sixième année de mes études de médecine avec un stage l'après-midi."

Pour le meeting, la présence du "Pharaon", champion d'Europe 2014 sur cette piste, est un plus indéniable. "Je voulais être sûr d'être à 100% avant de confirmer que je serai là", confie le Thurgovien. "Je me sens bien, comme je me sentais bien à Rio. Maintenant on verra sur la piste."

Cinquième du 800 m à Lausanne dans le très bon temps de 1'58''77, Selina Büchel se réjouit de pouvoir se frotter aux meilleures spécialistes de la discipline, dont la championne olympique Caster Semenya. On annonce la course très rapide, mais la Saint-Galloise calme le jeu: "Je ne pourrai pas courir en 1'55, c'est certain. Mais je crois avoir mieux planifié ma saison cette année parce que je suis moins fatiguée que l'an dernier."

Engagée dans un 200 m qui se veut une revanche Schippers/Thompson avec Allyson Felix en arbitre, Mujinga Kambundji espère faire bonne figure. "C'est un grand honneur de me retrouver dans une course aussi relevée, tient à souligner la Bernoise. Je pense que je pourrai aller plus vite que ce que j'ai fait à Lausanne. En ce moment, il n'y a plus beaucoup d'entraînements et on s'attache à bien récupérer. Par exemple, je ferai un entraînement léger en soirée, rien de plus."

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS