Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Téhéran - Le groupe sunnite extrémiste Joundallah a revendiqué le double attentat suicide intervenu jeudi dans le sud-est de l'Iran, affirmant avoir voulu frapper les Gardiens de la Révolution, le bras armé du régime. L'attaque a fait au moins 27 tués, selon le dernier bilan publié vendredi.
L'attentat, qui a également fait plus de 250 blessés, a eu lieu à la mosquée Jamia, à Zahedan. Le Joundallah (soldats de Dieu) mène une rébellion depuis dix ans dans le chef-lieu de la province du Sistan-Balouchistan.
"Joundallah annonce au peuple du Balouchistan et à l'Iran que ce soir (jeudi), deux de ses fils ont pu, lors d'une opération inégalée frappant le coeur des Gardiens réunis dans la mosquée de Zahedan pour célébrer la Journée des Gardiens, envoyer en enfer plus d'une centaine de Gardiens", indique le groupe dans un communiqué sur son site.
"Lors de la première phase de l'opération, Abdulbasit Righi s'est fait exploser alors qu'il se trouvait au milieu de dizaines de Gardiens" de la Révolution, poursuit le texte. "Après que des membres des services de renseignement, de sécurité et de l'armée eurent encerclé le lieu (de l'attaque), Mohammad Righi s'est fait exploser, envoyant en enfer des dizaines d'autres" personnes.
"Cette opération est une réponse aux atrocités commises de façon continue au Balouchistan par le régime qui pensait que, par la mort d'Abdolmalek (Righi), le combat prendrait fin", ajoute le groupe. Le chef de Joundallah, Abdolmalek Righi, avait été pendu le 20 juin après sa capture spectaculaire en février. Le groupe extrémiste avait promis de venger son décès.
Les Etats-Unis montrés du doigt
Les attaques de jeudi ont eu lieu alors que de nombreux fidèles célébraient l'anniversaire de l'imam Hussein, petit-fils de Mahomet, à la mosquée de Zahedan. L'attentat "a fait 27 morts et 270 blessés", a dit vendredi le ministre de la Santé Marziah Vahid Dastjerdi à l'agence MEHR, précisant que 11 blessés se trouvaient dans un état grave.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS