Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'armée suisse n'est pas encore certaine de réparer les avions de combat Tiger qui ont présenté des fissures au début de l'année. Les Forces aériennes veulent tout d'abord achever le contrôle mené sur tous les appareils avant de prendre une décision.

Cinq jets doivent encore être examinés et ne sont provisoirement pas autorisés à voler. Des fissures ont été pour l'heure détectées sur quatre engins, a détaillé le commandant des Forces aériennes Aldo Schellenberg dans un entretien à la "Zentralschweiz am Sonntag".

S'il s'avérait que des jets supplémentaires présentent des fissures, les quatre appareils endommagés seraient probablement rangés au hangar. C'est d'ailleurs déjà le cas pour 18 des 54 Tiger.

Le prix d'une réparation éventuelle des Tiger fissurés n'est pas encore établi, reconnaît M. Schellenberg. Leur contrôle coûte environ un demi-million de francs. Les modèles à deux sièges ne sont pas concernés par l'examen, comme déjà indiqué à la mi-janvier.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS