Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Désormais, le montant maximal remboursé pour l'achat de béquilles s'élève à 25 francs au lieu de 81 francs. Pour la location, les éclopés n'ont carrément plus droit aux 55 centimes par jour, ni à la taxe de base de 6,30 francs (photo symbolique).

KEYSTONE/LEO DUPERREX

(sda-ats)

Le remboursement des béquilles est revu à la baisse depuis le 1er juillet dernier. L'Office fédéral de la santé publique a modifié les tarifs à la charge de l'assurance maladie de base. La location de cannes est désormais entièrement à la charge du patient.

Le Département fédéral de l'intérieur a modifié le 2 juin dernier la liste des moyens et appareils (LiMA). Désormais, le montant maximal remboursé pour l'achat de béquilles s'élève à 25 francs au lieu de 81 francs. Pour la location, les éclopés n'ont carrément plus droit aux 55 centimes par jour, ni à la taxe de base de 6,30 francs. En revanche, les tarifs restent inchangés pour les enfants.

La décision a provoqué un tollé dans le milieu médical, selon La Liberté qui a révélé la nouvelle pratique. Pour Santésuisse, les nouveaux tarifs se justifient pour les achats. "On peut se procurer des béquilles répondant aux normes CE à partir de 16 francs déjà", indique le porte-parole de Santésuisse Christophe Kaempf dans la Liberté.

En revanche, les mesures concernant la location lui paraissent plus discutables. "Obliger des patients à acheter des béquilles pour moins d'un mois n'est pas économique", ajoute-t-il. Citant l'exemple des cannes ergonomiques à 56 francs, la location se justifiait financièrement pour l'assuré jusqu'à trois mois.

Outre les béquilles, l'OFSP a également biffé de la LiMA le remboursement des bandes de gaze imprégnées. Ces compresses sont notamment utilisées pour les blessures.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS