Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Malgré un environnement de marché difficile, les banques cantonales suisses ont renoué avec la croissance l'an passé. Après un léger repli en 2010, le bénéfice cumulé des 24 établissements cantonaux a progressé de 1,5% à 2,7 milliards de francs, à la faveur de coûts maîtrisés.

Jugeant le résultat "très bon", l'Union des banques cantonales suisses (UBCS) relève mercredi que l'année sous revue a néanmoins été marquée par la persistance de conditions difficiles. La crise que traverse la zone euro s'est traduite par une faible propension au risque des investisseurs, ainsi que par des perspectives de placement incertaines.

De plus, des taux d'intérêt demeurant particulièrement bas sont encore venus peser sur les marges bancaires. Reste que sur l'année 2011, les 24 banques cantonales ont dégagé un bénéfice cumulé équivalent à celui de 2009, lequel avait représenté le troisième meilleur résultat de leur histoire.

Tassement des commissions

Malgré le bas niveau des taux, les opérations d'intérêts, principales sources de revenus des banques cantonales, sont reparties à la hausse, progressant de 2,9% à 5,4 milliards de francs. L'augmentation illustre la forte croissance du volume des dépôts. Celle-ci a aussi contribué à l'amélioration du refinancement des opérations de crédit.

Affaires exigeantes, selon l'UBCS, les opérations de commissions et de prestations de services se sont en revanche repliées de 3,4% à 2,1 milliards de francs, résultat toutefois jugé "respectable". Les revenus issus du négoce ont par contre progressé de manière "réjouissante", soit de 3% à 833 millions. Ils ont été pour l'essentiel réalisés dans les transactions sur devises.

Dans l'ensemble, les revenus des établissements cantonaux sont demeurés quasiment stables, affichant une légère contraction de 0,7% à 8,47 milliards de francs. Le recul illustre la diminution de moitié (-50,4%) de la catégorie des autres résultats ordinaires.

ATS