Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Zurich - Les vols de données bancaires au Liechtenstein, à la banque HSBC à Genève ou au Credit Suisse continuent à soulever des craintes dans les milieux financiers. Les établissements redoutent en première ligne des actes commis par des collaborateurs internes.
Plus de la moitié (56%) des quelque 350 banques et grands établissements financiers interrogés par le cabinet de conseil Deloitte estiment pouvoir bien se protéger contre des intrusions venues de l'extérieur. Mais ils ne sont plus qu'un tiers (34%) à se sentir bien armés contre des espions informatiques qui seraient issus de leurs propres rangs.
Du coup, les budgets pour la sécurité sont souvent renforcés. Pour 44% des sondés, celle-ci passe par une sélection et un contrôle renforcés des personnes qui ont accès aux données sensibles.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS