Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un billet de dix francs utilisé pour sniffer de la cocaïne (archives).

KEYSTONE/MARTIN RUETSCHI

(sda-ats)

L'an dernier, l'Administration fédérale des douanes (AFD) a saisi 3,1 millions de francs d'argent liquide vraisemblablement lié au trafic de stupéfiants. Ces saisies sont fréquemment dues au fait que l'argent porte des traces de cocaïne.

De nombreux prévenus prétendent cependant que tous les billets en circulation, en particulier en Suisse, présentent des traces de stupéfiants. Une affirmation contredite par un travail de diplôme d'un garde-frontière de l'AFD. Celui-ci a montré que seuls 16% des billets suisses vérifiés sont "contaminés", peut-on lire dans la dernière édition de Forum D, le magazine de la douane suisse.

Pour ce faire, le garde-frontière a utilisé des appareils à spectromètre de mobilité ionique (SMI) et a contrôlé des centaines de coupures. L'objectif premier du travail de diplôme était de déterminer la fiabilité de ces appareils.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS