Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Les voyageurs payent aujourd'hui leur billet de train pour l'étranger près de 20% plus cher parce que les CFF adaptent trop rarement leur prix au taux de change. Pour éviter ce désagrément, ils ont le droit de s'en acquitter directement en euros, a indiqué Moritz Leuenberger.
Le ministre des transports a soufflé cette solution lundi à l'heure des questions du National. Il répondait à Prisca Birrer-Heimo (PS/LU) pour laquelle la récente décision des CFF d'adapter dès la fin de l'année le taux de change quatre fois par année au lieu d'une seule fois actuellement est insuffisante.
La forte valorisation du franc face à l'euro de ces derniers mois a en effet obligé les CFF à adapter plus fréquemment le cours des devises. Pour l'heure, l'ex-régie propose un cours de 1,56 franc pour un euro, taux arrêté l'automne dernier.
Depuis, l'euro a cédé passablement de terrain pour s'afficher à des plus bas historiques. Il vaut ainsi 1,3286 franc actuellement, non sans être passé déjà sous la barre de 1,30 franc, soit quelque 11% de moins par rapport au cours du début de l'année 2010.
Le 1er décembre prochain, les CFF proposeront donc pour les billets pour des voyages à l'étranger un cours de change adapté à 1,31 franc pour un euro, avait indiqué dimanche Daniele Pallecchi, porte-parole de l'ex-régie à l'ATS. Pour motiver la lenteur, ils invoquent la reprogrammation de différents systèmes internes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS