Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les Bourses européennes ont décroché vendredi, les marchés craignant une aggravation de la situation financière de l'Espagne dont les taux longs restent toujours très élevés. Le feu vert donné par la zone euro au plan d'aide aux banques ibériques n'a pas sauvé la situation.

A la clôture, Madrid abandonnait 5,82%, Milan 4,39%, Paris et Lisbonne 2,14%, Francfort 1,90%, Londres 1,09%, Amsterdam 0,84% tandis que l'Eurostoxx 50 cédait 2,83%.

Au même moment, Wall Street se repliait aussi toujours en raison des inquiétudes sur l'Europe. Le Dow Jones reculait de 0,50% et le Nasdaq de 0,45%. La situation toujours très préoccupante de l'Espagne, quatrième économie de la zone euro, qui fait face à des taux d'intérêt à long terme supérieurs à 7%, était à l'origine de ce fort mouvement de baisse.

"C'est intenable pour Madrid de payer de tels niveaux de taux d'intérêt et les investisseurs craignent une aggravation de la situation de ce pays et vendent les titres européens, notamment les banques", a expliqué à Paris Xavier de Villepion, vendeur d'actions chez Global Equities.

Le feu vert donné par la zone euro au plan d'aide aux banques espagnoles, qui prévoit une enveloppe pouvant aller jusqu'à 100 milliards d'euros, n'a visiblement pas suffi à rassurer les investisseurs. De même, le marché n'a pas profité des bonnes publications trimestrielles américaines qui avaient permis de soutenir le marché en début de semaine.

La colère gronde

En outre, un appel au secours lancé à l'Etat espagnol par la région de Valence, qui a demandé vendredi une aide publique en raison d'un manque de liquidités, a contribué à renforcer les inquiétudes des intervenants. Enfin, dans le pays, la colère sociale est montée d'un cran avec de nombreuses manifestations alors que parallèlement les derniers chiffres macro-économiques font état d'une situation toujours très dégradée.

Du côté des changes, l'euro creusait ses pertes face au dollar pour les mêmes raisons. Vendredi en fin d'après-midi, l'euro valait 1,2173 dollar, contre 1,2276 dollar en soirée jeudi.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS