Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Les bourses européennes chutent à nouveau, après la décision allemande d'interdire temporairement les ventes à découvert des produits spéculatifs portant notamment sur les emprunts d'Etat de la zone euro. Vers 11h30, le Swiss Market Index cédait 1,51% à 6372,85 points.
Les pertes étaient plus lourdes à Amsterdam en baisse de 2,49%, à Paris en baisse de 2,76% ou encore à Milan en baisse de 3,69%. La Bourse d'Athènes reculait elle de 2,53%. La Grèce a toutefois annoncé avoir remboursé un prêt obligataire de 9 milliards d'euros qui arrivait à échéance.
De son côté, le président de la Commission européenne, José Manuel Durao Barroso, a soutenu l'Allemagne dans sa démarche.
Mais les marchés ont fortement bougé après que Berlin a annoncé mardi soir la décision d'interdire unilatéralement, à titre temporaire, les ventes à découvert (short sell) dès mercredi. Ces opérations boursières consistent à spéculer sur la baisse en vendant sur un marché à terme un titre que l'on ne possède pas, en espérant le racheter à un cours moins élevé.
Bruxelles prône pour sa part une coordination à l'échelon européen sur cette question. Paris a de son côté déjà fait savoir que la France ne suivrait pas le gouvernement d'Angela Merkel.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS