Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les bourses européennes ont terminé lundi en forte baisse, nerveuses avant le sommet qui s'ouvre dans trois jours à Bruxelles et inquiètes notamment quant à la santé économique de l'Espagne, qui a formellement demandé à la zone euro une aide pour ses banques. A la clôture, Madrid plongeait de 3,67%.

Athènes a pour sa part chuté de 6,84% à 566,79 points, alors que Paris a perdu 2,24% à 3021,64 points. Londres a lâché 1,14%, Francfort 2,09% et Milan 4,02%.

Le sommet européen jeudi et vendredi à Bruxelles doit se pencher sur les difficultés les plus urgentes rencontrées dans la zone euro, notamment par l'Espagne et la Grèce. Les marchés attendent des solutions qui permettraient à la zone euro de retrouver le chemin de la prospérité et donneraient un souffle d'air frais à l'économie mondiale dans son ensemble.

Craintes de Merkel

La chancelière allemande Angela Merkel a répété lundi ses craintes qu'à l'occasion du sommet de Bruxelles des idées de mutualisation de la dette se multiplient.

Elle a fait valoir par ailleurs que les projets d'euro-obligations à plus ou moins court terme ("eurobills" ou "eurobonds") étaient "contraires à la Constitution" allemande.

Plusieurs pays, France en tête, devraient tenter de tirer profit du sommet pour promouvoir cette idée de mutualisation de la dette sous des formes plus ou moins poussées.

ATS