Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les Bourses européennes ont terminé en forte hausse lundi, grâce à l'accord conclu au petit matin entre Athènes et les membres de l'Eurogroupe sur un troisième plan d'aide, à l'issue d'un week-end d'intenses négociations.

"Les marchés ont pris acte du fait qu'une étape clé avait été franchie et l'ont accueillie positivement", a résumé Alexandre Baradez, un analyste de IG. "Cet accord marque un tournant, car l'incertitude à long terme a été levée avec un accord sur un financement de trois ans", a-t-il ajouté.

Le parlement grec doit désormais voter, probablement mercredi, la mise en place des premières mesures. L'accord entre la Grèce et ses créanciers doit quant à lui être ratifié par les parlements de plusieurs pays membres de l'euro, dont l'Allemagne qui votera dès vendredi.

L'Eurostoxx 50 a gagné 1,75%. L'indice CAC 40 de la Bourse de Paris a fini en hausse de 1,94% à 4998,10 points. Le secteur bancaire a profité nettement de l'évolution du dossier grec à l'image de Société Générale (2,60% à 43,56 euros), BNP Paribas (+2,35% à 55,77 euros) et Crédit Agricole (+3,01% à 14,02 euros).

L'indice FTSE-100 de la Bourse de Londres a clôturé en hausse de 0,97%, grimpant de 64,57 points pour terminer à 6737,95 points. Parmi les grandes banques de la City, Barclays est montée de 2,11% à 273,70 pence, RBS de 1,88% à 351,60 pence, HSBC de 1,68% à 575,20 pence et Lloyds de 1,15% à 85,30 pence.

A Francfort, l'indice vedette Dax, a gagné 1,49% à 11'484,38 points. La première place de l'indice a été occupée par l'opérateur de la place francfortoise, Deutsche Börse (+4,38% à 83,32 euros). La Bourse suisse a pour sa part clôturé en hausse de 1,27% à 9250,10 points.

ATS